Agri79 Informations 13 février 2013 à 16h25 | Par N. C.

Affaire Findus - Professionnels et ministère demandent de renforcer l’étiquetage des viandes

La substitution de la viande de bœuf par du cheval a mis en évidence la nécessité d’étendre l’étiquetage des viandes aux produits transformés. Paris va s’employer à convaincre les autorités communautaires, ce qui n’est pas acquis.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, Benoît Hamon, ministre délégué à la Consommation et Guillaume Garot, ministre délégué à l'Agroalimentaire.
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, Benoît Hamon, ministre délégué à la Consommation et Guillaume Garot, ministre délégué à l'Agroalimentaire. - © Actuagri
«Nous devons faire progresser l’étiquetage sur l’origine des viandes dans les produits transformés » a déclaré Stéphane Le Foll, à l’issue de la table ronde qui a réuni les professionnels de la filière viande le 11 février. La GCCRF va intensifier ses contrôles dans les linéaires des grandes surfaces pour vérifier s’il n’y a pas d’autres malversations. Les contrôles dans l’ensemble de la filière viandes et poissons, qu’il s’agisse des importateurs, grossistes et autres transformateurs, seront renforcés « pour toute l’année 2013 », a assuré le ministre délégué. Et l’entreprise Comigel qui a fourni les plats cuisinés surgelés à Findus sera passée au peigne fin. Il s’agit de faire l’inventaire de l’ensemble de ses clients et de vérifier que de la viande de cheval n’a pas été écoulée à la place de la viande de bœuf dans d’autres circuits. Pour le moment, les pouvoirs publics attendent les résultats de l’enquête menée par la DGCCRF pour savoir s’il s’agit d’une négligence ou de fraude. En tout cas « nous serons intraitables et les sanctions seront exemplaires », a promis Guillaume Garot.
Lire la suite en page 10 d'Agri79

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,