Agri79 Informations 23 mai 2013 à 14h27 | Par G. R.

Caprins - Les éleveurs de chèvres ne veulent pas être les grands oubliés de la médiation

De 21 heures à 23 heures, le 17 mai, une soixantaine d’éleveurs de chèvres de la Fnsea79 et des JA se sont rassemblés devant la préfecture pour demander une énième fois, au médiateur cette fois-ci, 5 centimes supplémentaires sur le prix du litre de lait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les éleveurs de chèvres accusent les laiteries et les GMS d’organiser un « vide-chèvreries », comme d’autres organisent des vide-greniers pour faire place nette.
Les éleveurs de chèvres accusent les laiteries et les GMS d’organiser un « vide-chèvreries », comme d’autres organisent des vide-greniers pour faire place nette. - © N. C.

Accrochée aux grilles de la préfecture, une bâche noire porte le message des éleveurs de chèvres. Ils accusent les laiteries et les GMS d’organiser un « vide-chèvreries », comme d’autres organisent des vide-greniers pour faire place nette. Thierry Jayat, président de la section lait de chèvre, a bel et bien ce sentiment : « On a l’impression que certains ont programmé notre mort », précise-t-il.
L’action des adhérents de la Fnsea 79 s’inscrit dans leur combat commencé l’été dernier après des semaines de négociations avec les laiteries et une crise qui dure depuis trois ans. Pour faire baisser les stocks de caillé, ils ont proposé une diminution de la production. Mais la réponse sera une baisse des prix alors que les charges amorcent une hausse qui devient insupportable.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,