Agri79 Informations 15 mai 2014 à 10h43 | Par Marie Blanchard

Chronique de l’herbe - Sortir les animaux tôt dans la saison facilite la conduite au printemps

La mise au pâturage a débuté le 10 mars dernier chez Daniel Juin à Beaulieu-sous-Parthenay.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Daniel Juin élève 80 vaches allaitantes parthenaises en système naisseur-engraisseur à Beaulieu-sous-Parthenay.
Daniel Juin élève 80 vaches allaitantes parthenaises en système naisseur-engraisseur à Beaulieu-sous-Parthenay. - © G. H.

L’exploitation de Daniel Juin est composée de 85 ha dont 75 ha en herbe. Les vêlages ont lieu à partir du mois d’octobre sur trois mois. Daniel a pu sortir les premières vaches le 10 mars cette année, puisqu’à l’automne dernier il a drainé 15 ha de prairies. Jusqu’à cette année, l’agriculteur qui suit la formation « Gagner de l’herbe au printemps » ne pouvait sortir ses animaux qu’à partir du 20 avril. Le drainage lui permet de profiter plus tôt de l’herbe et surtout il n’est pas dépassé par l’herbe au cours du printemps. La pousse de l’herbe est mieux maîtrisée et il peut l’anticiper. En faisant pâturer  tôt, le décalage de ses différentes parcelles s’est établi rapidement.
Aujourd’hui, il ne regrette en aucun cas cette sortie précoce. «  Si je n’avais pas sorti les animaux tôt j’aurais perdu l’herbe dans mes parcelles drainées car elles ne pouvaient pas être fauchées. »

Des lots affectés à des parcelles
A chaque îlot de parcelles il a affecté des lots de vaches ou de  génisses. Dans son prévisionnel réalisé en février, le chargement est de 35 ares par équivalent vache et veau. Et il a décidé de redécouper des parcelles. Son lot de 15 vaches pâture actuellement sur une surface de 6,5 ha cloisonnée en 6 petites parcelles. Les années antérieures, depuis la conversion de l’atelier lait vers un atelier bovin viande, Daniel ne pratiquait plus le pâturage tournant, ses parcelles n’étaient pas découpées.
« Maintenant je reviens à ce que je faisais quand j’avais mes vaches laitières avec des parcelles découpées », se rappelle-t-il. Une partie des prairies est composée de mélange de ray-grass anglais, trèfle. Malgré les passages de la draineuse encore visibles, la prairie est de très bonne qualité avec un couvert très homogène. Les prairies destinées au pâturage ne reçoivent aucun apport de matière organique et minéral, ces apports sont réservés aux parcelles prévues pour la fauche.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,