Agri79 Informations 21 juin 2012 à 11h30 | Par N. C.

Doux - Xavier Beulin apporte son soutien aux éleveurs du groupe Doux

Le président de la FNSEA s’est rendu dans les Côtes d’Armor pour apporter son soutien aux éleveurs fragilisés par les difficultés du groupe Doux et trouver des solutions qui permettent la poursuite de l’activité de l’entreprise et celle de ses fournisseurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Xavier Beulin demande à la MSA, aux banques et à Groupama d’octroyer aux éleveurs « le bénéfice de mesures exceptionnelles ».
Xavier Beulin demande à la MSA, aux banques et à Groupama d’octroyer aux éleveurs « le bénéfice de mesures exceptionnelles ». - © N. C.

15 000 euros de créances, soit 45 000 poulets impayés, le président de la section avicole de FDSEA Côtes d’Armor, Pierre-Yves Lozahic, est représentatif de la situation des éleveurs du groupe Doux. Il élève des poulets export et des dindonneaux pour le compte de l’entreprise. D’autres sont encore plus exposés. L’une d’entre elles, éleveuse en Pays-de-Loire a accumulé 100 000 euros d’impayés alors qu’elle a des bâtiments à amortir. « Au-delà des dépenses courantes auxquelles nous devons faire face nous avons 8 000 euros à rembourser chaque mois, nous puisons dans nos réserves. Jusqu’à quand ? ». Ils sont 800 dans le groupe à attendre d’être payés pour des lots de poulets et de dindonneaux qu’ils ont élevés. Au-delà des impayés et des retards de paiement s’ajoutent des incertitudes sur les livraisons d’aliments et des menaces sur l’enlèvement des animaux. Ce qu’ils souhaitent tous, c’est la poursuite de l’activité du groupe. Mais pas à n’importe quelle condition. « Garantissons les créances pour reprendre confiance et nous remettrons des poussins dans les élevages », insiste le président de la section avicole de la Mayenne, lui aussi concerné.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui