Agri79 Informations 14 mai 2009 à 11h33 | Par N. C.

FCO - Prolongation de la vaccination contre la FCO jusqu'au 30 juin

Obligatoire depuis le 16 décembre, la vaccination contre la FCO se poursuit jusqu’au 30 juin 2009.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La préfète des Deux-Sèvres vient de signer un arrêté préfectoral permettant la prolongation de la vaccination des bovins, ovins et caprins contre la fièvre catarrhale ovine, obligatoire depuis le 16 décembre 2008, jusqu’au 30 juin 2009.

A ce jour, dans le département, si les opérations de vaccination des élevages ont atteint un bon niveau global pour les bovins, celles des ovins ne sont pas aussi avancées. Seuls les caprins ne sont pas soumis à l’obligation de vaccination.

Quant à l’approvisionnement en vaccins, il permet de mettre à disposition des éleveurs des doses en nombre suffisant pour vacciner contre la FCO l’ensemble des élevages deux-sévriens.

Cette maladie, qui a des effets immédiats (mortalité importante, atteinte grave de l’état général, avortements, …) ou éloignés comme le non-renouvellement de certains animaux du fait de problèmes de fécondité, a de nouveau été détectée le 29 avril dernier en Haute-Saône sur un alpaga, ce qui signifie que le virus est réactivé.

Le refus de vacciner est passible d’une amende

Seul moyen de lutte efficace contre la FCO, une vaccination massive permettra de limiter les dégâts dans les cheptels de ruminants. Il doit être rappelé aux éleveurs qui n’auraient pas vacciné avant le 30 juin 2009 que le refus de participer à une prophylaxie d’Etat obligatoire peut être sanctionné par une contravention de 4e  classe de 750 €. Par ailleurs, il n’existe pas de dérogation pour les éleveurs bio.

Pour tout renseignement complémentaire, contacter la DSV au 05 49 79 37 44.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,