Agri79 Informations 13 novembre 2014 à 08h00 | Par Propos recueillis par Christelle Picaud

La loi de Finances priverait la chambre d’agriculture de ressources essentielles

Sans tenir compte de la baisse annoncée de l’impôt sur les propriétés non bâties, le budget primitif 2015 sera déficitaire. Jean-Marc Renaudeau revient sur les difficultés que poserait l’application en l’état de la loi de Finances votée à l’Assemblée nationale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture.
Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture. - © N.C.

La chambre d’agriculture tiendra une session budgétaire le 21 novembre. Le budget primitif qui sera présenté serait déficitaire...
Jean-Marc Renaudeau : Oui. Déficitaire de 110 000 euros à condition que la taxe affectée sur le foncier non bâti (Ndlr : Tatfnb ou Tfnb) ne soit pas revue à la baisse en 2015. Si le projet de loi de Finances s’applique sans modification lors du débat parlementaire, alors, les chambres d’agriculture seront confrontées à une baisse de 5,35% par an pendant trois ans de la ressource qui représente 48% de leurs recettes. Pour les Deux-Sèvres, cette situation contre laquelle nous nous mobilisons, alourdirait le déficit du budget primitif de 206 000 euros. Nous nous refusons à penser que cela soit possible. Une action auprès des sénateurs est en cours. Nous demandons que des amendements soient présentés dans l’objectif de faire évoluer la situation.

Lire la suite dans Agri 79

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,