Agri79 Informations 09 novembre 2017 à 08h00 | Par Pauline Chaigneau

La situation de la tuberculose bovine en Deux-Sèvres est plutôt rassurante

86 % des 84 foyers de tuberculose découverts cette année en France sont situés en Nouvelle-Aquitaine. Si les éleveurs des Deux-Sèvres doivent être vigilants, la situation est saine depuis fin 2015.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’intradermotuberculination nécessite une injection dans 
l’encolure puis une lecture au cutimètre trois jours plus tard.
L’intradermotuberculination nécessite une injection dans l’encolure puis une lecture au cutimètre trois jours plus tard. - © Serge Grente

Fin 2014, plusieurs troupeaux étaient abattus en Deux-Sèvres suite à la découverte de foyers de tuberculose dans l’extrême nord du département. Fin 2015, un nouveau foyer a été mis en évidence dans un élevage du sud Deux-Sèvres, suite à la découverte à l’abattoir d’un bovin confirmé tuberculeux.
Comme le prévoit la réglementation, une surveillance renforcée de la maladie autour des foyers durant trois ans a été mise en place ainsi que dans tous les élevages en lien épidémiologiques avec ceux-ci. Les trois années de prophylaxie renforcée dans le nord se sont achevées le 30 avril 2017 sans qu’aucun autre foyer ne soit mis en évidence, ce qui a permis de conclure qu’il n’y a pas eu d’extension de la maladie dans ce secteur.

Plus d'infos dans le dossier bovins viande du journal Agri 79 du 10 novembre 2017

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui