Agri79 Informations 01 septembre 2016 à 08h00 | Par Christelle Picaud

Guy Fichet bichonne son patrimoine forestier

A 68 ans, Guy Fichet suit les surfaces boisées propriétés de la famille. Ce travail est pour lui un vrai plaisir qui, réalisé dans l'optique de vendre du bois à terme, permet d'entretenir le patrimoine familial.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« Dans certains bois, les populations s'appauvrissent. Les chênes adultes coupés, la relève a du mal à s'installer. En 
suivant le cycle du Fogefor, c'est aussi des explications 
et des solutions que je suis allé chercher », explique Guy Fichet.
« Dans certains bois, les populations s'appauvrissent. Les chênes adultes coupés, la relève a du mal à s'installer. En suivant le cycle du Fogefor, c'est aussi des explications et des solutions que je suis allé chercher », explique Guy Fichet. - © C.P.

«Si les bois se régénèrent de manière naturelle, j'ai eu l'occasion de m'apercevoir que l'intervention de l'homme accélère le temps », témoigne Guy Fichet. À 68 ans, cet agriculteur retraité à Sompt a gardé de sa longue carrière ce goût pour l'exploitation. Depuis dix ans, et après avoir suivi le cycle Fogefor, cycle d'initiation à la gestion forestière, il s'investit pour mettre en valeur les bois de la famille. « Cette formation m'a apporté les notions primaires », présente-il. Autant que les essences et leurs particularités, c'est la vision de l'exploitation qu'il y a découvert. « Un bois est d'autant plus productif que les essences sont adaptées à la nature du sol », précise le passionné.


La mise en place du boisement et son exploitation seront fonction de la stratégie définie, qui prend également en compte les marchés. Dans cette parcelle, explique Guy, dominé par l'un de ces spécimens, l'ancien propriétaire avait choisi de planter des chênes aux côtés des pins laricio. « Ils servent de gainage. Leur croissance plus rapide que celle du chêne pousse ce dernier à choisir le chemin le plus direct pour trouver la lumière : la ligne droite », indique l'initié.
Après vingt ou trente années de développement, l'exploitant intervient et sélectionne les plus beaux sujets. Destinés au bois d'oeuvre, ces derniers doivent encore grossir, élargir leur circonférence. Parce qu'ils ont alors besoin de place autour d'eux, Guy ou bien son frère, son fils ou encore ses gendres coupent, taillent les autres sujets. La production issue de cet éclaircissage est valorisée en bois en chauffage. L'exploitation prend alors tout son sens.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 2 septembre 2016

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,