Agri79 Informations 11 septembre 2013 à 16h16 | Par Jérôme Piveteau

Maïs - Choisir le stade optimal de récolte

Pour prévoir au plus juste la date optimale d’ensilage, il convient de bien vérifier l’état d’avancement de ses parcelles et l’état végétatif général de la plante.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Il est déconseillé de récolter avant le stade 30-31 % de MS.
Il est déconseillé de récolter avant le stade 30-31 % de MS. - © N. C.

Le stade optimal de récolte du maïs ensilage correspond à un grain rempli par tiers des trois formes d’amidons (laiteux, pâteux, vitreux). Dans cette situation, la matière sèche de la plante entière se situe alors à 32% soit une humidité du grain de 50%. C’est le meilleur compromis entre rendement, qualité et conservation. Le grain s’écrase alors difficilement mais se raye à l’ongle.
Pour gagner 1 point de MS de 25 à 30% MS, le maïs a besoin de 24 degrés jour. Entre 30 et 35%, 20 degrés jour suffisent. Pour calculer les degrés jour (dj), il faut utiliser la formule suivante : ((T° mini de la journée + T° maxi)/2) – 6°.
Ainsi si le grain en milieu d’épi a une lentille vitreuse qui apparaît au sommet du grain, il est à 24-26 % de matière sèche, c’est le stade primordial. C’est à cette période que le producteur va pouvoir déterminer la date de récolte optimale et programmer son chantier. Il faut alors compter encore 9 jours pour la récolte par temps chaud mais 15 jours si le temps est frais. Un temps frais pour un maïs correspond à des températures entre 10° pour les minima et 22° C pour les maxima, ce qui est le temps de la mi-septembre cette année. Un temps chaud est entre 18 et 30 °C.
Lorsque les récoltes sont trop tardives, c’est surtout la teneur en MS des tiges et des feuilles qui augmente. Plus grosses et plus dures, elles se laissent moins bien tasser et le risque de fermentations indésirables et de post-fermentations augmente dans les silos. Lorsqu’il y a moins de la moitié laiteuse dans le grain, il ne reste que 3 à 4 jours pour la récolte selon les températures, l’ensilage risque alors d’être trop tardif. 
La digestibilité et la consommation par les animaux diminuent. Pour un grain observé avec l’absence d’amidon laiteux, le taux de matière sèche est de 35 à 37 %. La période optimale de récolte est dépassée. Lors de la récolte, les grains sont à éclater.
Certains agriculteurs recherchent quant à eux une teneur en amidon relativement élevée, car ils recherchent de l'énergie dans la plante. Dans ce cas, le taux peut atteindre 33 à 35 % de MS plante entière pour favoriser la place du grain. D’autres éleveurs, qui s'orientent vers un bon équilibre entre la partie tige/feuilles et la partie grain, vont ensiler entre 31 et 32 % de MS plante entière. Dans tous les cas, il est déconseillé de récolter avant le stade 30-31 % de MS. A noter que dans le sud de la région Pays-de-la-Loire, les ensilages ont débuté autour du 10 septembre pour les variétés ½ précoces (SC), semées à la fin du mois d’avril-début du mois de mai et fleuries au 28 juillet. Les dernières dates concernant les semis tardifs et les variétés ½ tardives (SD) sont prévues entre le 21 septembre et le 2 octobre pour des floraisons autour du 5 août.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui