Agri79 Informations 14 avril 2016 à 08h00 | Par Agnès Bignolles

On peut encore souscrire des MAEC en Bocage et Gâtine

Même si leurs modalités ont été modifiées, surtout pour les IFT, les MAEC peuvent encore être souscrites, sur les territoires Entre Bocage et Gâtine et Entre Plaine et Gâtine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La région, autorité de gestion sur la question, a décidé de ne pas retenir les mesures concernant l’entretien des haies en Poitou-Charentes pour la campagne 2016.
La région, autorité de gestion sur la question, a décidé de ne pas retenir les mesures concernant l’entretien des haies en Poitou-Charentes pour la campagne 2016. - © V. Rychembusch

Lors de la réunion de la commission régionale agro-environnementale (CRAE) du 1er avril et face au budget limité, la région, autorité de gestion sur la question, a décidé de ne pas retenir les mesures concernant l’entretien des haies en Poitou-Charentes pour la campagne 2016. La commission a également décidé d’abaisser les plafonds à l’exploitation. Pour le Poitou-Charentes, ces plafonds étaient de 15 000 € en 2015 (transparence pour les GAEC). Ils sont passés à 12 000 € pour les MAEC système, évolution à dominante élevage ou à dominante céréales et à 10 000 € pour les mesures Maintien, que ce soit à dominante céréales et élevage (voir Agri79 du 8 avril 2016).
Concernant les MAEC localisées, le plafond est de 10 000 € par exploitation. Pour 2016, la chambre d’agriculture avait demandé un élargissement des territoires pour l’engagement dans des MAEC localisées. Cet élargissement a été également refusé. C’est donc sur les mêmes territoires qu’en 2015 que les MAEC localisées peuvent être contractualisées. Pour 2015, les engagements dans les mesures haies ne sont pas remis en cause.
Pour 2015 comme pour 2016, les IFT définitifs par territoire ainsi que la méthode de calcul ont évolué. Pour les IFT hors herbicide, les traitements de semences sont maintenant intégrés dans le calcul. Que ce soit de la semence acheté ou fermière traitée, le traitement de semence compte pour 1. Il y a aussi une prise en compte de la dose homologuée à la cible visée, ce qui signifie que doit être indiqué le ravageur ou la maladie visée sur le registre phytosanitaires. Toutes les cultures (sauf les cultures spéciales comme arboriculture par exemple), les prairies temporaires et les prairies à rotation longue sont intégrées dans le calcul.

Nouveau calcul de l’IFT
En revanche, les PPH prairies permanentes ne sont pas intégrées au calcul. Pour les IFT herbicides, la dose homologuée est prise en compte à la cible visée, ce qui signifie aussi que sur le registre phytosanitaires doit être indiqué l’adventice visée. Les mêmes surfaces que pour l’IFT hors herbicides sont prises en compte. La chambre d’agriculture contacte actuellement l’ensemble des agriculteurs sur les territoires Bocage et Gâtine chez qui elle a réalisé le diagnostic en 2015 afin de leur proposer un nouveau calcul de l’IFT dans le cadre d’une demi-journée collective.
Pour les agriculteurs qui sont venus en formation en 2016, le calcul devra être réactualisé en prenant en compte les prairies en rotation longue et les stagiaires recevront les nouveaux IFT par courrier. Si la SAU de l’exploitation est à 50 % sur les territoires Entre plaine et Gâtine et Entre bocage et Gâtine et qu’un agriculteur souhaite engager son exploitation dans une MAEC, il est encore temps de contacter la chambre d’agriculture au 05 49 77 15 15 mais il est nécessaire de le faire très rapidement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,