Agri79 Informations 28 juin 2012 à 11h03 | Par N. C.

PAC - « Le calendrier de la nouvelle PAC est intenable »

Michel Dantin, député européen, estime que le calendrier initial et l’application de la réforme de la PAC au 1er janvier 2014 
« sont intenables ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- ©

A dix-huit mois de l’application programmée de la nouvelle PAC, Michel Dantin, député européen pour la région Sud-est et spécialiste des questions agricoles, a présenté au Parlement européen de Strasbourg une proposition de réforme de l’organisation commune des marchés.
Il estime que le calendrier de la réforme de la PAC au 1er janvier 2014 est intenable.

Avec cette proposition de la Commission agricole et du développement rural du Parlement européen où en sommes-nous de la procédure de la réforme de la PAC ?
C’est une proposition de réponse du Parlement européen au projet de Dacian Ciolos, le Commissaire européen à l’agriculture. Le 18 juin, j’ai présenté une proposition qui permettra à chaque groupe de déposer des amendements jusqu’au 10 juillet. Puis, un débat au Parlement se déroulera en octobre ou novembre 2012 pour aboutir à un vote sur le texte qui deviendra celui du Parlement européen si le cadre budgétaire est arrêté par les chefs d’États et de gouvernements. Pour des raisons de calendrier électoral, l’Allemagne veut que le budget soit adopté avant février ou mars 2013. À partir de là, nous entrerons en négociation avec le Conseil des ministres pour proposer un texte commun qui devra être ratifié par le Parlement et le Conseil. On le voit, le calendrier est très serré et mon sentiment, c’est qu’il est intenable pour une application de la réforme de la PAC, comme prévue, au 1er janvier 2014.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,