Agri79 Informations 07 juin 2018 à 11h00 | Par christelle picaud

Sécurité : Jean-Pierre Bodin place la barre haut

Le salon de la contention se déroulera à Bressuire jeudi 14 juin. Il y a quelques années, Jean-Pierre Bodin a investi dans un ensemble couloir et cage de contention. L’éleveur y trouve son compte.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le matériel simplifie la tâche des vétérinaires qui interviennent au Gaec ainsi que les pesées mensuelles des animaux.
Le matériel simplifie la tâche des vétérinaires qui interviennent au Gaec ainsi que les pesées mensuelles des animaux. - © N.C.

Engraisseurs à Saint-Varent, Jean-Pierre Bodin et son épouse sont équipés d’un couloir et d’une cage de contention montée sur deux bras de pesée. En 2014, le Gaec, alors piloté par cinq associés, investissait pour sécuriser les travailleurs autour des animaux, aider les exploitants à améliorer la productivité de l’atelier et dégager du temps de travail pour les autres ateliers (volaille et vaches laitières à l’époque).
Depuis, le Gaec Les Oliviers ne compte plus que deux exploitants – les vaches laitières ont disparu –. Cette évolution rend plus que nécessaire la présence de l’outil payé près de 17 000 € il y a quatre ans. « L’atelier d’engraissement compte 230 places. Nous sortons chaque année 400 à 450 JB, expose le gérant du Gaec Les Oliviers. Lors des pesées mensuelles, nécessaires pour améliorer la productivité, ce matériel nous simplifie la tâche ».
Placée en parallèle du bâtiment, l’installation a fait l’objet d’une étude conjointe entre la Sarl Chupin, fournisseur, et la MSA. « Nous avons bien fait de travailler ainsi. Un couloir dédié au déplacement des hommes a été ajouté. Situés à l’extérieur de la zone occupée par les animaux, les intervenants sont en sécurité. Pour les traitements, les prophylaxies, les vaccins, les soins aux pattes, nous travaillons en confiance. Les vétérinaires qui interviennent chez nous apprécient particulièrement ».
Cette recommandation du service prévention de la MSA est un atout. « Tout ne fonctionne pas toujours exactement comme nous le souhaiterions. Les animaux ne sont pas toujours dociles. Néanmoins, les conditions sont bonnes et permettent de préserver la santé des travailleurs ».
Pour ce projet, les exploitants ont, lors de l’investissement, bénéficié de soutiens financiers. « Le groupement Ter’élevage nous a accompagnés, tout comme la MSA », tient à préciser Jean-Pierre, satisfait d’avoir porté la réflexion. Aujourd’hui, il réfléchit à de possibles évolutions. « J’aimerais équiper la porte qui bloque les animaux dans la cage de contention d’un système de fermeture pneumatique ». Effectivement, décrit l’éleveur, après avoir actionné manuellement le levier de blocage 230 fois dans la journée, « le soir on est content de se coucher ».

Le programme

- 10 h 30 et 15 h 45 : démonstration de l’utilisation de chien de troupeau en élevage bovin viande.
- 10 h 45 et 15 h 30 : démonstration de tonte en salle de tonte à postes fixes.
-  11 h 30 et 14 h 45 : conception de ses installations de contention en élevage bovin viande.
- 12 h 30 et 16 h 45 : approche et manipulation des bovins.
- 13 h 30 et 16 h 30 : démonstration de l’utilisation de chien de troupeau en élevage ovin.
-  13 h 45 : conception de ses installations de contention en bâtiment d’élevage bovin viande.
-  14 h 30 : conception de ses installations de contention en élevage ovin.
Un village d’exposants sera également présent toute la journée.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui